Comment choisir un chauffe-piscine?

Choisir son chauffe-eau

Une piscine chauffée, c’est le bonheur! Mais entre une thermopompe et un chauffe-eau au gaz, quel modèle choisir? Nos experts répondent à vos questions! Que ce soit pour une piscine hors terre ou une piscine creusée, afin de bien choisir le type de chauffe-eau dont on a besoin, on doit d’abord déterminer ses besoins, en tenant compte des facteurs suivant:

  • Emplacement géographique de la piscine
  • Période de chauffage souhaitée
  • Température de l’eau demandée 
  • Facteurs externes (vent, ombre, etc.)

La thermopompe

Il est important de mentionner que la thermopompe (pompe à chaleur pour piscine) est le moyen le plus efficace et économique pour chauffer une piscine. Elle présente toutefois un inconvénient: afin qu’elle fonctionne bien, l’air ambiant doit être relativement chaud. Une thermopompe ne fonctionnera pas ou peu lors de températures ambiantes sous les 12 degrés Celsius. C’est pourquoi les gens qui désirent étendre leur saison du début mai à la fin septembre ont souvent de la difficulté à conserver une eau chaude avec une thermopompe, les températures en mai et septembre pouvant souvent être froides, ce qui empêche la pompe à chaleur de fonctionner.

Le chauffe-piscine au gaz

Un chauffe-piscine au gaz réchauffe beaucoup plus rapidement l’eau de la piscine qu’une thermopompe, mais n’est pas très efficace au niveau énergétique. Il y a beaucoup de gaspillage de gaz lors du fonctionnement de l’appareil et ces derniers consomment beaucoup (environ 1 litre de propane par heure par 100 000 BTU) et seulement environ 85 % de ce gaz est utilisé pour produire de la chaleur. Ce système devient très coûteux pour l’utilisateur s’il désire maintenir sa piscine chaude à l’année longue. 

C’est toutefois un système tout indiqué pour la personne qui veut chauffer son bassin d’eau de façon ponctuelle et rapide quelques fois au courant de l’été. Un chauffe-eau au gaz permettra aussi de chauffer la piscine dans des températures ambiantes beaucoup plus froides que les pompes à chaleur, ce qui en fait un système tout indiqué pour les gens qui désirent prolonger la saison.

Un système hybride

Certaines personnes vont opter pour un système hybride pour leur piscine: ils installent un chauffe-eau au gaz et une thermopompe. Cela leur permet d’étendre la durée de leur saison avec le chauffe-eau au gaz et de profiter d’une piscine chaude à faible coût de chauffage durant l’été.

Le choix de l’appareil

Nous choisissons généralement une thermopompe selon la grosseur de la piscine, de son emplacement géographique et des facteurs extérieurs présents. Il est d’usage de sélectionner une machine en fonction du nombre de litres d’eau du bassin. Généralement les pisciniers vont recommander une thermopompe qui varie entre 1 BTU et 1,5 BTU par litre d’eau. Une meilleure façon de faire serait de calculer la perte de chaleur dans le pire scénario et sélectionner en conséquence. 

Nous aurons besoin pour cela de la superficie de l’eau de la piscine, de la température moyenne de l’air et de la température désirée de l’eau. Cela prend environ 10 BTU par pied carré pour maintenir la température de l’eau.

Le nombre de BTU

Votre piscine est de 12 pi x 24 pi, soit une superficie de 288 p2. Si la température ambiante moyenne est de 68 F (la température moyenne l’été à Montréal) et que vous désirez la température de l’eau à 80 F, vous obtenez une différence de température moyenne de 12 F.  12 F x 288 pi2 x 10 BTU / p2 = 34 560 BTU, le nombre requis pour maintenir la température de l’eau dans des conditions optimales. Donc un appareil de 50 000 BTU au minimum serait adéquat pour cette grosseur de piscine. 

Toutefois, si votre piscine est placée à l’ombre, dans un endroit où il y a beaucoup de vent ou que vous désirez prolonger la saison au-delà des mois de juin à août, n’hésitez pas à vous procurer un appareil au BTU supérieur afin d’être en mesure de profiter pleinement de votre investissement.

Assurez-vous que l’appareil que vous sélectionnez a été certifié par l’AHRI, un organisme indépendant qui certifie la capacité réelle des appareils de chauffage. Un appareil qui n’est pas certifié par cet organisme peut afficher n’importe quel BTU sans toutefois être obligé d’offrir ce rendement chez le propriétaire.

Les thermopompes réversibles

Certaines thermopompes ont un cycle de dégivrage passif, ce qui signifie que la thermopompe arrête complètement, ce qui peut prendre plus d’une heure. Les thermopompes de type réversible inversent le cycle de réfrigération et utilisent le gaz chaud pour réchauffer l’évaporateur en quelques minutes. 

Finalement certaines thermopompes ont un dispositif de dégivrage en continue qui n’interfère pas avec le fonctionnement de la thermopompe. Puisque la thermopompe ne chauffe pas durant le dégivrage, c’est un point à considérer lors de l’achat.

Les thermopompes écoénergétiques

La thermopompe à vitesse variable est la toute dernière technologie offerte dans le chauffage de la piscine. Elle offre un rendement identique à une thermopompe ordinaire, mais engendre des coûts électriques de loin inférieurs. Ces thermopompes écoénergétiques déterminent la vitesse la plus appropriée pour faire fonctionner le compresseur et le ventilateur, permettant ainsi de faire des économies versus une machine qui fonctionne à pleine vitesse tout le temps. 

Selon la loi d’affinité des moteurs, un moteur à vitesse variable qui fonctionne à 80 % de sa vitesse maximale obtient une économie d’énergie de 50 % qui se reflétera sur votre facture électrique. De plus, ces machines sont tellement silencieuses que vous ne vous rendrez presque pas compte qu’elles sont en marche. Elles vous permettent de profiter de votre piscine confortablement, à faible coût et dans un environnement silencieux.

La toile solaire pour économiser sur le coût de chauffage

Finalement, afin de conserver la précieuse chaleur fournie par votre chauffe-piscine, l’ajout d’une toile solaire est le complément parfait. Elle vous permettra de conserver la température de votre eau, ce qui vous permettra d’économiser, car votre chauffe-piscine fonctionnera moins. La toile réduira également l’évaporation, donc nul besoin d’ajouter de l’eau qui aurait, elle aussi, besoin d’être chauffée. Une pierre deux coups, en réduisant l’évaporation de l’eau, vous économisez aussi en produits chimiques!

Voir tous les articles

Vous pourriez aussi être interessé par

Ainsi va
la vie Sima!